Le siècle des possibles (1814-1914) par Emmanuel Fureix

Le siècle des possibles (1814-1914)

Titre de livre: Le siècle des possibles (1814-1914)

Éditeur: Presses Universitaires de France

Auteur: Emmanuel Fureix


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Le siècle des possibles (1814-1914).pdf - 24,222 KB/Sec

Mirror [#1]: Le siècle des possibles (1814-1914).pdf - 33,421 KB/Sec

Mirror [#2]: Le siècle des possibles (1814-1914).pdf - 42,874 KB/Sec

Emmanuel Fureix avec Le siècle des possibles (1814-1914)

Livres connexes

Le siècle présenté dans l’ouvrage, de la fin des guerres napoléoniennes à la Première Guerre mondiale, est jalonné de restaurations, révolutions, insurrections et coups d’État, alimentant le spectre d’une éternelle guerre civile franco-française. Il se conclut par l’enracinement du modèle républicain libéral, occultant la diversité des expériences et des imaginaires du futur.
L’ouvrage, appuyé sur des travaux récents, s’efforce de restituer l’effervescence de ces possibles, pris entre nostalgie du passé, transmission de la Grande Révolution, compromis napoléonien, invention de l’utopie, aspiration à la démocratie sociale et à la vraie souveraineté du peuple. Il donne à voir un siècle d’intense politisation, par le suffrage mais aussi la sociabilité, les rites protestataires, voire la violence révolutionnaire. Il montre l’extrême fermentation d’une société aspirant à la mobilité, travaillée par l’émergence du paupérisme et de la « question sociale » et les réponses contradictoires qui leur sont opposées.
Ces tensions et cet apprentissage politiques sont aussi liés à des mutations de grande envergure, très inégalement rythmées et partagées, mais qui forment l’arrière-plan de ce paysage : l’industrialisation et la modernisation technique, la croyance dans le progrès scientifique, l’unification du territoire, l’affirmation de l’État, la sécularisation partielle de la société, l’avènement progressif d’une culture de masse, la construction d’un empire.